Interroger la langue pour apprendre à lire les textes - Lettres - Académie de Normandie

Interroger la langue pour apprendre à lire les textes

Comment construire l’autonomie des élèves ? Comment les engager à prendre appui sur les ressources de la langue pour interroger le sens des textes ? Comment mettre le travail d’observation de la langue au fondement du processus de construction du sens des textes lus ?
Telles sont les questions à l’origine de la démarche proposée ici par Marie PIGACHE, professeur au collège Barbey d’Aurevilly de Saint-Sauveur-le-Vicomte et formatrice académique.

- Format PDF Enregistrer au format PDF

Lire suppose d’interroger le texte lu. Mais comment accompagner les élèves dans le développement de leurs compétences sans contraindre l’activité ? Sans que les questions soient données par l’enseignant comme un préalable à toute lecture ? Comment au contraire susciter le questionnement libre, critique, sensible et surtout très attentif à la langue de l’auteur ?
Le "jeu des étiquettes" imaginé par Marie PIGACHE répond à ces objectifs. Il est proposé ici à des élèves de 3ème, mais la démarche est aisément transférable à tout niveau de classe, en faisant évoluer les attendus et les objets des "étiquettes".

 Présentation de l’action

- Établissement et classe

Collège Barbey d’Aurevilly, Saint-Sauveur-le-Vicomte, dans La Manche (50).
Une classe de 3ème.

- Constat initial

La mise en œuvre de cette activité est une réponse à la difficulté d’engager les élèves dans une lecture autonome des textes. Elle est le fruit d’une recherche de terrain visant à se dégager des trop nombreux questionnaires phagocytant l’activité de lecture.

- Lien avec le programme

La séance s’inscrit dans le cadre d’une séquence interrogeant la possibilité d’un dialogue entre les rêves et les progrès scientifiques.
Elle vise à lire une courte nouvelle de science-fiction, l’Expérience de Jean-Noël BLANC.

- Objectifs didactiques et pédagogiques

Réaliser un texte de lecteur progressivement enrichi en prenant appui sur les "étiquettes" mises à disposition des élèves.

- Connaissances mobilisées et développées

- Apprendre à lire de manière autonome ;
- Entrer dans l’échange oral et apprendre à collaborer et coopérer : écouter, réagir, s’exprimer, enrichir son propos, ajuster ses analyses ;
- Apprendre à interroger la langue,
- Connaissances lexicales et linguistiques : utiliser ses connaissances sur la langue au service de la construction du sens des textes.

- Durée, organisation

La séance constitue le lancement de la séquence. Elle se déroule en 1h30.


 Description de la séance

- Etape 1 (5 minutes) : le texte est donné à lire aux élèves, mais il manque le paragraphe final.
Il s’agit là d’engager les élèves dans la lecture. L’omission du dernier paragraphe vise volontairement à conduire les collégiens sur des fausses pistes . Beaucoup imagineront ainsi entrer dans une intrigue policière et non dans une oeuvre de science-fiction , dimension que seule une lecture fine et attentive permet de mettre au jour.
L’enjeu est donc d’engager les élèves à développer des stratégies de lecture expertes.

- Etape 2 (10 minutes) : les élèves, individuellement, livrent leurs hypothèses de sens dans un premier écrit de recherche.

- Etape 3 : une nouvelle phase de travail collectif débute. C’est le "jeu des étiquettes" que les élèves avaient pu découvrir en 4ème.
En groupes d’experts dans un premier temps, les collégiens relèvent des indices dans le texte à partir du titre de leur étiquette puis la retournent pour enrichir leur réflexion grâce aux questions qui se trouvent au verso de l’étiquette. C’est un temps de travail d’environ 15 minutes.
Chaque expert rejoint à présent un groupe d’apprentissage. Les collégiens échangent, débattent pour échanger sur leur objet de recherche et le confronter aux pistes de réflexion élaborées grâce aux autres étiquettes. Quinze minutes sont proposées pour cette phase du travail.

- Etape 4 : Un temps individuel est à nouveau donné aux élèves pour leur permettre de préciser leur lecture au besoin. Il s’agit surtout d’un temps permettant aux élèves de se saisir du texte dans son unité, à l’issue des débats engagés en groupe (c’est une étape rapide de 5 minutes environ).
Enfin, le dernier paragraphe de la nouvelle est donné à lire et les élèves peuvent compléter leur recherche et préciser leur interprétation de la nouvelle, (pendant environ 10 minutes).
On peut alors revenir sur l’analyse de la nouvelle en classe entière et constituer un document de synthèse grâce à la mutualisation de tous les groupes. Dans cet exemple, le document a été rempli par l’enseignant au fur et à mesure des échanges sur un document mis à disposition sur l’ENT, dans l’espace dédié au cours de français. Cette dernière étape s’étend sur environ quinze minutes.

Retrouvez les différentes étapes du travail de lecture, tel qu’il se déploie dans la classe, au travers des travaux des élèves dans le portfolio en bas de page. Chaque image est cliquable pour permettre une lecture plus aisée.


 Entretien

Marie PIGACHE revient sur la mise en œuvre de ce projet au cours d’un échange avec Blandine BIHOREL, IAN Lettres Normandie.

- Quel est selon vous l’intérêt principal de cette démarche ?

L’intérêt principal est multiple.
-  Les élèves questionnent davantage le texte. Ils comprennent le sens de l’acte de lecture, saisissent combien celui-ci est à la fois un cheminement progressif et une circulation dans le texte.
-  Ils sont rassurés de voir qu’ils peuvent proposer une analyse plus détaillée d’un texte résistant et que la méthode les aide à mieux comprendre le texte. Ils osent s’emparer de l’écriture elle-même, se risquent à ré-insvestir des notions de langue, soutenus par les étiquettes proposées.
-  Ils deviennent des lecteurs avertis sur les textes suivants, ils s’arriment à l’écriture et tentent de créer des représentations mentales de ce qu’ils sont en train de lire.
-  Depuis la mise en place du jeu (un peu plus d’un an), les élèves ont utilisé le jeu des étiquettes à plusieurs reprises en cours sans se lasser.
-  Après quelques utilisations, certains élèves ne retournent plus les étiquettes et des stratégies autonomes se mettent en place.
-  Parfois, spontanément et sans que la démarche ne leur ait été proposée, des élèves retournent chercher les questions des étiquettes afin d’analyser plus finement le texte qu’ils étudient.

- Avez-vous rencontré des difficultés ? de quel ordre ? Comment y remédier ?

-  Les élèves ont du mal à se faire confiance au départ et il faut les rassurer.
Grâce à l’analyse d’image dans un premier temps, les élèves peuvent s’approprier le jeu sans trop d’appréhension.

-  La compréhension est parfois difficile pour certains élèves.
Le groupe d’expert permet alors de mettre les élèves, tous, en situation de responsabilité  : ils n’ont peut-être pas compris le texte, cependant il leur faut écouter et comprendre leurs camarades du groupe d’experts puisqu’ils seront les seuls à pouvoir rapporter le travail effectué dans le groupe d’apprentissage.

- Quels conseils donneriez-vous à des collègues qui envisageraient d’expérimenter ce dispositif ?

Je pense qu’il est important de prendre le temps de bien s’emparer de la démarche "puzzle", synthétisée ici et illustrée avec deux autres exemples.
Il est important aussi de ne pas se laisser enfermer par la technique. La dominante de la séance reste bien la lecture du texte, nourrie des différentes phases de travail engagées.
Les étiquettes elles-mêmes ne sont pas figées. Elles sont nécessairement évolutives et je les enrichis d’ailleurs encore.
On peut en découvrir quelques exemples dans le document ci-dessous (recto : l’axe central de recherche/ verso : des questions pour aider les élèves à aiguiser leur lecture).

info document -  PDF - 137.5 ko

Les étiquettes n’ont pas vocation non plus à être utilisées à chaque séance, elles constituent un guide amené à être mis à distance au service du développement de l’autonomie de lecture.

Portfolio

Premier écrit de recherche : des hypohèses de sens (1) Premier écrit de recherche : des hypohèses de sens (2) Jeu des étiquettes 1 Jeu des étiquettes 2 Jeu des étiquettes 3 Ecrit de recherche 2- nourri des échanges entre les élèves. Synthèse des recherches réalisées par les élèves au service de la lecture du (...)