Lettres et Numérique en Normandie, n°2 - janvier-mars 2022 - Lettres - Académie de Normandie

Lettres et Numérique en Normandie, n°2 - janvier-mars 2022

Ce second numéro de la revue "Lettres et Numérique en Normandie" vise à prolonger le travail mené dans le cadre du Hackathon "Faire lire un monument littéraire : lire BALZAC, FLAUBERT, ZOLA" et en tirer les premiers enseignements.
Il est à cet égard très vite apparu essentiel de développer des démarches engageant les élèves dans un parcours de lecture sensible, créatif et incarné. Quels outils exploiter à cette fin ? Quelles démarches initier ?

- Format PDF Enregistrer au format PDF

L’année 2021 fut celle de la célébration du bicentenaire de la naissance de Gustave FLAUBERT, marquée dans l’académie par de très nombreuses manifestations, certaines restent d’ailleurs à venir. L’année scolaire 2022-2023 est celle la lecture, reconnue grande cause nationale. Quelle place justement occupe la lecture aujourd’hui dans l’espace culturel des élèves ? Quelle place plus précisément pour les oeuvres patrimoniales ? Comment donner place à ces lectures en classe et hors la classe ? Comment leur donner sens ?
Telles sont les questions à l’origine du Hackathon mené au cours du premier trimestre, dont ce numéro 2 de la revue L2N présente les premiers enseignements. Telles sont également les questions soulevées par les membres du Pôle de compétences Lettres, qui ont nourri les échanges et les analyses au service de la création de ce numéro.
Une ambition : soutenir les démarches de lecture en classe, accompagner les apprentissages tant pour les élèves que pour les enseignants.
Bonne lecture à tous !

  1- Des outils :

Les travaux conduits durant le Hackathon ont particulièrement mis en lumière la plus-value apportée par la mise en réseau des compétences d’une part, grâce au travail collaboratif entre pairs et l’apport d’expertise d’un tiers ; l’explicitation et l’accompagnement de l’acte de lecture lui-même d’autre part.
L’expérience de lecture est ainsi centrale. L’enjeu est donc de rendre sensible l’acte de lecture, tout en lui conférant une dimension collaborative.

Les membres du Pôle de compétences Lettres recensent ci-dessous, un ensemble d’outils, en précisent les modalités d’usage et les illustrent d’exemples concrets : travaux d’élèves ou démarches enseignantes.

  Des outils au service du travail de l’oral : une mise en valeur de la voix au service de pratiques incarnées de lecture.

- Le site "mon oral.net", créé par des enseignants pour des enseignants constitue une alternative intéressante pour travailler aisément l’oral au long cours en classe mais aussi hors la classe. Retrouvez iciune présentation du site et des pistes de travail, notamment au service de la mise en voix des textes.

- Le forum, espace bien connu de discussions libres, à disposition sur les ENT, peut devenir un outil précieux pour soutenir une lecture collaborative d’un texte tout en aiguisant les compétences orales des élèves. A découvrir ici.

-  Le téléphone portable et plus largement les outils mobiles associés aux applications hébergées peuvent aussi contribuer à nourrir l’acte de lecture et plus largement l’ensemble des apprentissages des élèves. Souvent perçus comme des facteurs de perte d’attention et des sources parasites de distraction, les outils mobiles peuvent devenir des leviers féconds au service des apprentissages des élèves. Un état des lieuxà découvrir et à expérimenter.

- Qui n’a pas écouté aujourd’hui une émission en podcast ? Des enregistrements accessibles à distance des programmations habituelles pour un plaisir et un confort d’écoute. Là encore, cette pratique culturelle contemporaine gagne à intégrer les pratiques de classe. Valorisant les travaux des élèves, les podcasts, hébergés sur une chaîne pod identifiée enrichissent les activités possibles, tant en production d’écrit et d’oral qu’en réception. Ils constituent notamment de riches lieux de création et de partage de lectures.
Une présentation de l’outil est accessible ici, accompagnée d’un exemple de chaîne pod à écouter sans modération !

  Des outils au service du travail de l’image : une mise en valeur de l’appropriation des lectures

L’image fixe comme l’image mobile, création cinématographique ou production audiovisuelle trouvent toute leur place en cours de français. Elles participent directement de l’expérience de lecture.

Plusieurs ressources rassemblent des banques d’images, de sons et de vidéos, en haute qualité et libres de droits.
Le site Pixabay, accessible aussi sous la forme d’une application sur les appareils mobiles, est particulièrement riche.

Exploiter les ressources vidéo n’exige pas nécessairement une pratique experte. De nombreuses exploitations peuvent soutenir le développement des compétences des élèves : prendre appui sur un extrait filmique, proposer sous la forme d’une voix off une nouvelle interprétation d’un passage, tirer parti d’une vidéo pour construire une notion.... autant d’usages à découvrir ici puis à explorer.

Le travail de l’image peut venir aussi pertinemment nourrir la lecture des oeuvres. L’image est d’ores et déjà très souvent convoquée par les enseignants pour actualiser le contexte d’une intrigue et ainsi rendre lisible une époque.
Mais l’image peut aussi être le fruit d’une production des élèves et ainsi, à l’instar du projet mis en lumière ici, traduire un travail de recherche, un cheminement pas à pas dans l’oeuvre, afin d’en révéler une lecture à la fois sensible et critique.

  2- Des Ressources :

  Les leçons du Hackathon


Trois oeuvres ont été mises à l’honneur à l’occasion du premier hackathon académique normand : La Peau de chagrin de BALZAC, La Bête humaine de ZOLA et Bouvard et Pécuchet de FLAUBERT. Un programme ambitieux, un choix d’oeuvres patrimoniales et résistantes, une affirmation forte surtout de la légitimité de ces oeuvres tant en collège qu’en lycée.
Ce projet s’inscrit plus largement dans le cadre d’une réflexion menée pour la seconde année consécutive dans l’académie sur l’importance de l’enseignement des oeuvres patrimoniales dans un continuum collège-lycée, en lien avec la célébration du bicentenaire de la naissance de Gustave FLAUBERT et des manifestations culturelles associées. Les travaux académiques mutualisés auxquels un groupe de professeurs a pris part depuis l’année dernière s’inscrivent dans cet objectif et cette problématique. Des premières pistes de travail ont été initiées, des démarches explorées. Découvez-les ici.

Un prochain numéro de la L2N, le n°3 du mois de juin 2022, sera intégralement consacré à l’évènement, sa restitution et son analyse.

  Question de droits

Afin de répondre aux nombreuses interrogations liées à l’évolution constante du cadre réglementaire et législatif au sein duquel s’exerce le métier d’enseignant, la L2N s’enrichit d’une sous-rubrique dédiée. Les billets édités alimenteront progressivement un nouvel espace sur le site disciplinaire, du même nom.
La volonté du PCD, accompagnée par la DRANE et la déléguée à la protection des données : apporter une aide immédiate soutenue par l’examen régulier de situations d’enseignement concrètes.
Le travail de l’image et celui de la voix, largement mis en lumière dans ce numéro 2 de la L2N, constituent en effet des activités appelant à la vigilance.

Cas d’étude n°1
Un enseignant, souhaitant développer les compétences d’expression orale de ses élèves, propose à ces derniers de s’enregistrer à différents moments de l’année afin de les aider pas à pas à développer leur aisance, leur expression, leur oral en continu. Un premier enregistrement d’une lecture expressive est proposé, un second visant à restituer un avis argumenté sur une lecture cursive, un troisième rendant compte d’une explication de texte étudié en classe. Les fichiers sont uniquement destinés au professeur et seront évalués via un commentaire individualisé envoyé par retour.
Le travail est expliqué sur l’ENT. Les travaux sont rendus et évalués via l’ENT.

Que retenir de cette situation ?

L’activité s’inscrit dans le quotidien des pratiques de classe. Elle répond aux objectifs des programmes et aux conseils donnés pour leur mise en oeuvre. Pour autant, elle appelle à la vigilance et incite à développer une culture du risque.
Le travail demandé a en effet pour conséquence de manipuler des données à caractère personnel, ainsi un fichier enregistrant la voix de l’élève associé au nom de celui-ci.
Qui est destinataire des fichiers ? Ceux-ci sont-ils partagés ? diffusés ?
Seul l’enseignant écoute les productions. Aucune mise en ligne n’est envisagée.
Ces données sont-elles bien protégées ? sécurisées ?
Les Espaces Numériques de Travail des établissements scolaires, déployés avec le soutien du ministère de l’Education nationale, constituent un cadre de confiance. Aussi l’usage de l’ENT peut être défini comme responsable et protecteur.
La situation souligne enfin l’importance de réfléchir au choix de l’outil utilisé, mais aussi tout autant aux conditions de son usage. Aucun outil n’est en tant que tel sans risque, seul l’usage est garant d’un cadre de confiance.

  3- Des témoignages d’enseignants :

Les deux témoignages sélectionnés ont en commun de soutenir le développement de l’autonomie de l’élève et son esprit critique au service d’une appréciation fine des oeuvres lues. Ils illustrent la richesse du travail de la voix et de l’image.
Tous deux présentent des projets menés en classe de première, en lycée. Le premier initie un travail de l’oral, le second un travail de l’image.
Une double ambition commune les relie :
- tisser un lien de proximité entre les élèves et les oeuvres ; permettre à ces derniers de "toucher du doigt" leur singularité littéraire et esthétique ;
- familiariser les élèves avec les attendus des épreuves anticipées de français à l’écrit comme à l’oral.

 - Des lycéens s’initient ainsi à l’écriture et à la réalisation de chroniques radiophoniques pour affirmer leur point de vue éclairé de lecteurs.

Découvrez ici le témoignage livré par Virginie GOURNAY, enseignante au lycée Marguerite-de-Navarre à Alençon.
Une expérience totalement transférable en collège.

 - D’autres lycéens explorent les ressources de l’image cinématographique pour mieux se saisir de l’oeuvre poétique de Charles BAUDELAIRE, Les Fleurs du Mal.

Appréciez ici le travail mené Nicolas GENEIX, professeur au lycée Pierre-Corneille à Rouen.

 4- A noter :

Un événement pour enrichir l’enseignement des Lettres au contact du cinéma et de l’audiovisuel : le festival international du film pour enfants avec un choix de programmation par classe d’âges. Le festival se déroulera en ligne du 1er avril au 24 juin 2022. Vous pourrez inscrire vos classes et permettre à vos élèves de voter pour leur film préféré.
Tous les renseignements à l’adresse suivante : https://www.takorama.org/fr


FLAUBERT 21, toujours : un agenda encore à venir, à consulter.


Et désormais MOLIERE 2022, célébrant les 400 ans de la naissance du dramaturge, avec une programmation de colloques, d’expositions, et de captations de mises en scène.
L’opération "La Comédie française au cinéma" permet notamment de reprogrammer une captation à la demande des enseignants, dans un cinéma de proximité, en plus de la programmation nationale selon le calendrier présenté sur le site.
On pourra écouter également les podcasts consacrés au dramaturge sur France Inter : Molière, le chien et le loup, en 10 épisodes par Philippe COLLIN.


Deux nouvelles ressources enfin  :
- une nouvelle rubrique sur le site académique des Lettres "Lisons ensemble !" répondant à la volonté de partager, sous la forme de brefs argumentaires, les lectures des professeurs de l’académie. Les membres du Pôle de compétences attendent vos contributions.
Contact : blandine.bihorel@ac-normandie.fr ou liste-pole-lettres@ac-normandie.fr

-Le portail académique de l’Education aux Médias et à l’Information

Documents joints