Une étude du "Soulier de satin" de Paul CLAUDEL - Lettres - Académie de Normandie

Une étude du "Soulier de satin" de Paul CLAUDEL

Florence FIX, professeure de littérature comparée à l’Université de ROUEN, livre - lors d’une visioconférence enregistrée en janvier 2022- une étude de la pièce de Paul CLAUDEL en lien avec sa représentation dans la mise en scène d’Antoine VITEZ à Avignon en 1987.

- Format PDF Enregistrer au format PDF

La pièce de Paul CLAUDEL, Le Soulier de satin, est inscrite au programme limitatif pour l’enseignement de spécialité de théâtre en classe terminale pour les années scolaires 2021-2022 et 2022-2023. L’inspection pédagogique régionale de Lettres de l’académie de Normandie a souhaité accompagner le travail des enseignants.
—  A cet effet, Florence FIX, professeure de littérature comparée à l’Université de ROUEN et ayant notamment pour domaine de recherche le théâtre et les arts de la scène, est intervenue en visioconférence, en janvier 2022.
—  Elle propose ici une analyse de la pièce de Paul CLAUDEL en lien avec sa représentation dans la mise en scène d’Antoine VITEZ à Avignon en 1987. Plusieurs pistes pédagogiques sont également discutées.


La première partie de la conférence vise à interroger plus particulièrement le contexte de création de la pièce, et plus spécifiquement encore, la genèse de son écriture. Cinq années furent nécessaire - de 1919 à 1924- , un véritable cheminement, ainsi que le souligne Florence FIX, l’expérience singulière d’un temps long, d’un temps lent, deux notions au coeur de sa réflexion.

C’est également au cours d’un temps tout à la fois long et lent que se nouent les destinées des personnages, et plus particulièrement celles de Rodrigue et de Prouhèze, dont Florence FIX présente ensuite le parcours.
Des parcours émaillés de résistance, entre captivité, libération et élévation, invitant à interroger la manière dont l’auteur convoque tour à tour les voix, les corps, les silences, l’absence aussi, comme une autre forme de présence.
La réflexion sur le cheminement des personnages permet aussi d’analyser la manière dont le dramaturge retravaille le matériau biblique et le matériau autobiographique au sein d’une oeuvre qui peut se lire comme très personnelle mais qui s’appréhende surtout à "l’échelle du monde", pour reprendre le propos de Florence FIX.

Interrogeant alors la double expérience du metteur en scène puis du spectateur, l’enseignante chercheuse convoque à nouveau le temps associé à l’espace du plateau, à l’espace du lieu de la représentation, afin de donner sens à ce dialogue amoureux impossible et faire vivre surtout un art théâtral unique :

un théâtre de la parabole, un théâtre récit, un théâtre du silence et de la sublimation de l’absence.

Retrouvez ci-dessous l’intégralité de la conférence de Florence FIX, enregistrée dans les conditions d’une visioconférence, avec une captation opérée depuis l’écran d’un ordinateur.
Le diaporama support de la conférence peut être téléchargé si besoin. Il est accessible en document joint.
La conférence est suivie d’un temps d’échange.
Durée totale : 2h34mns.
(Remarque : Des éléments de présentation introduisent la conférence et situent le propos, le lancement de celui-ci n’ayant pu être enregistré).

La conférence enregistrée est également accessible à partir du QR Code ci-dessous :

Lien-captation-conference-CLAUDEL
Lien-captation-conference-CLAUDEL

Retrouvez enfin, sur la page éduscol dédiée, les liens vers un ensemble de ressources complémentaires, notamment iconographiques et filmiques.
Le dossier présenté sur le site académique des Lettres de Strasbourg mérite également d’être consulté. Il est à lire ici.

Documents joints