Intégrer les lectures cursives dans la séquence - Lettres - Académie de Normandie

Intégrer les lectures cursives dans la séquence

- Format PDF Enregistrer au format PDF

 Organiser un défi lecture autour d’un livre donné en lecture cursive

 Démarche :

Les élèves lisent tous le livre individuellement puis se répartissent en groupes de quatre afin de rédiger un questionnaire et les réponses. Les questions sont divisées en trois catégories : 5 questions faciles à 1 point ; 3 questions plus difficiles à 2 points ; 3 questions très difficiles à 3 points. L’ensemble des questions est ainsi sur 20 points. Répondre aux questions difficiles et/ou très difficiles nécessite le libre recours au livre. Une fois le questionnaire validé par le professeur, les élèves se rendent en salle informatique et chaque groupe de quatre se scinde en deux. Deux élèves tapent les questions et les deux autres les réponses selon une mise en page imposée afin que chaque questionnaire ait la même présentation. Une fois la mise en page terminée et imprimée, les élèves s’échangent les questionnaires.

 Commentaires :

- Cette démarche plaît beaucoup aux élèves car ils travaillent en groupes, rédigent eux-mêmes le questionnaire puis le mettent en page en salle informatique. Ils sont ainsi plus « acteurs » dans le lire/dire/écrire que lecteurs passifs, étant amenés à creuser collectivement le sens et l’intérêt du livre, notamment dans son rapport avec l’oeuvre mise au coeur de la séquence.

- Une telle activité nécessite évidemment du temps (environ quatre heures, soit deux à trois heures pour préparer les questions et les mettre en forme et une heure encore pour l’échange des questionnaires. Néanmoins, par rapport au questionnaire imposé par le professeur, le bénéfice vaut cette "dépense" : l’investissement des petits groupes dans la réalisation des questions (et des réponses) exige des relectures fines et stimule la recherche du sens. Il permet aussi l’appréciation des procédés littéraires et des choix narratifs. 

  Comment "évaluer" une lecture cursive - l’exemple du résumé fautif

Par Nathalie Le Huidoux

 Démarche

Pour vérifier que tous les élèves ont perçu les éléments essentiels d’un livre donné à lire en lecture cursive, on peut leur proposer un résumé fautif : la trame du résumé apparaît, mais certains détails ont été changés ou manquent à l’intelligence globale du texte (erreurs sur les noms des personnages, les lieux, les dates ou la chronologie des actions par exemple...)

 Commentaires

- Cet exercice, plutôt ludique, permet de sortir du cadre des questionnaires et autres Q.C.M. habituellement utilisés pour s’assurer que les élèves ont vraiment lu le livre proposé en lecture cursive ;

- La lecture cursive échappe ainsi aux cadres habituels de l’évaluation : la trame du résumé étant déjà implicitement donnée, tous les élèves sont appelés à concourir aux rectifications et ajustements qui permettent d’affiner la compréhension du texte - et d’en faire ressortir l’intérêt par rapport aux lectures en classe qu’elles sont censées prolonger ;

- La "correction" du résumé fautif (une correction au sens habituel n’est pas de mise, puisque la lecture cursive n’a pas à être évaluée pour elle-même) se transforme ainsi en une véritable séance de lecture collective : le débat interprétatif est possible et ouvert à tous, puisque chacun est appelé à proposer ce que sa lecture personnelle, même distraite ou incomplète, lui a permis de comprendre et de sentir, hors du cadre habituel de la lecture analytique, souvent guidée par des questionnaires ;

- L’effet principalement attendu est indirect : la lecture cursive vient éclairer le(s) texte(s) mis au cœur du projet de lecture - elle prépare ainsi chaque élève à mieux en saisir le sens et les enjeux. Elle constitue donc un élément essentiel de l’appropriation des objectifs du professeur - et de l’évaluation finale généralement prévue pour la vérifier.

 Créer un recueil de contes multimédia

Par Fabienne Pety

 Démarche

Après une séquence consacrée au conte merveilleux, les élèves sont invités à lire des contes venus d’ailleurs. L’objectif est de créer un recueil de lectures multimédia. Chaque élève doit donc réaliser une fiche sur le conte choisi à l’aide du traitement de texte.
Étape 1 : Observation d’un modèle créé par le professeur (voir Document "modèle du professeur"). Il s’agit alors d’identifier les différents éléments de la fiche : un résumé ouvert, la présentation d’un passage, une illustration, une ouverture culturelle.
Étape 2 : Choix d’un conte au C.D.I.
Étape 3 : Réalisation individuelle de la fiche (voir Document "exemple de réalisation’).
Étape 4 : Évaluation collective.
Étape 5 : Création d’un diaporama visible sur le site du collège.

 Commentaires

- Cette lecture est motivée par l’objectif final : une création collective.
- Proposer aux élèves une "ouverture culturelle" permet d’ancrer les contes dans leur univers de référence ; les élèves doivent par ailleurs dépasser le niveau d’une restitution purement littérale du texte qu’ils ont lu, l’enjeu est donc bien d’enrichir l’activité de lecture.
Suggestions
- Ce travail contribue à l’acquisition des compétences du Domaine 2 du socle commun : Les méthodes et outils pour apprendre et en particulier La maîtrise des techniques et la connaissance des règles des outils numériques.

- Le résultat final étant collectif, on peut envisager une évaluation partagée. Chaque fiche anonymée est projetée et notée par la classe à partir de critères établis en commun.

- Selon le temps dont on dispose, on peut rendre la réalisation plus attractive en proposant, pour chaque fiche, une lecture enregistrée du passage sélectionné par l’élève.

 Créer une anthologie poétique 4e

 Démarche

Cette séquence intervient après l’étude d’un groupement de textes consacré à la poésie lyrique. La lecture des poèmes a permis aux élèves de se familiariser avec les caractéristiques du genre et ses thèmes essentiels. On leur demande donc de réinvestir leurs connaissances à travers la création d’une anthologie poétique. L’objectif de ce travail peut être résumé ainsi pour ses concepteurs : comment donner envie de lire des poèmes lyriques en réfléchissant au choix des textes et à la meilleure façon de les présenter ?
Étape 1 : Qu’est-ce qu’une anthologie ? Comment est-elle organisée ?
Étape 2 : Pourquoi et comment écrire une préface ? On met en valeur les différentes formes de discours employées. L’élève devra proposer une définition personnelle du lyrisme, justifier l’organisation de son anthologie et convaincre son lecteur de la lire.
Étape 3 : Quels poèmes choisir ? On demande aux élèves de sélectionner cinq poèmes lyriques de différents auteurs du XIXème siècle et évoquant des thèmes variés. Cette recherche a lieu dans un premier temps au C.D.I. Puis, en salle informatique, on guide la visite de quelques sites dédiés à la poésie. À chaque fois, on demande aux élèves de relever précisément leurs sources afin d’établir une bibliographie. Au terme de cette étape, chaque élève est en possession de son corpus.
Étape 4 : Comment rendre la lecture de chaque poème plus aisée ? Chaque élève étudie les poèmes qu’il a choisis. Il mène notamment une recherche sur le vocabulaire : les mots les plus difficiles seront signalés à l’aide d’un astérisque et définis précisément dans le lexique de l’anthologie. On peut accompagner chaque poème d’une brève introduction qui en éclaire le sens.
Étape 5 : Comment illustrer chaque poème ? En collaboration avec le collègue d’Arts plastiques, on fait découvrir l’Impressionnisme aux élèves. En puisant dans le corpus d’œuvres de ce mouvement artistique, on pourra accompagner chaque poème d’un tableau soigneusement identifié (auteur, titre, date, lien avec le poème...).
Étape 6 : Comment ordonner tous les documents ? Une certaine liberté est laissée à l’élève pour présenter son travail, ce qui n’exclut pas de prendre le temps de confronter les projets. La composition du recueil doit être pensée en lien avec l’objectif poursuivi...

 Commentaires

- Cette séquence invite l’élève à découvrir des ouvrages qu’il n’aurait jamais consultés seul. Ce brassage d’oeuvres variées constitue un précieux prolongement aux séances de lecture menées en classe.
- L’élaboration de l’anthologie combine des activités variées et fait appel à la créativité de l’élève. Chacun d’entre eux peut donc réussir dans un domaine ou dans un autre et se sentir valorisé.
- Cette séquence permet d’aborder un mouvement artistique du XIX° siècle comme nous y invite l’histoire des arts.
Suggestions
- Pour valoriser le travail réalisé, on peut prévoir une exposition des anthologies réalisées au C.D.I. .
- On peut aussi envisager un travail avec le professeur d’Arts plastiques pour la réalisation d’une couverture.
Annexe : critères de notation.

Points sur lesquels peut porter la notation :

Présentation générale de l’anthologie : lisibilité, aspect global…
Intérêt et qualité rédactionnelle de la préface
Intérêt du choix de poèmes proposé
Mise en page de chaque poème
Choix des illustrations et pertinence du lien avec les poèmes
Présence d’éléments bibliographiques
Précision et pertinence du lexique
Conformité de l’anthologie au projet proposé

Important : Le degré d’exigence peut varier d’une classe à l’autre et d’un projet à l’autre. Il faut tenir compte des capacités mobilisées par les élèves. Le barème devrait donc faire l’objet d’un accord avec l’ensemble de la classe concernée, après concertation autour des critères retenus.

 Une bande annonce de livre

Par Laurence Pigale

 Démarche

Il s’agit de s’inspirer du procédé de la bande annonce couramment utilisée au cinéma pour motiver et structurer une présentation concise et dynamique du livre choisi en lecture cursive. Après avoir rappelé ce qu’est une bande annonce au cinéma, sur quel principe elle fonctionne et quels buts elle vise, des critères de réalisation sont élaborés avec les élèves pour être transposés à la lecture et à la promotion du livre. Une fois la méthode définie, un délai suffisant, variable selon le niveau de la classe, est accordé aux élèves pour la lecture et la réalisation de la bande annonce.

 Commentaires

Cette activité de lecture génère de la créativité chez les élèves, soucieux de trouver un support adapté au contenu du livre. - Les rubriques étant toutes orientées vers un lecteur potentiel qu’il s’agit de convaincre, l’ensemble donne lieu à un travail d’expression écrite réellement motivé. - Un travail interdisciplinaire en français et en arts plastiques peut ainsi être mené ; il conviendra alors à chaque discipline de s’accorder sur les critères d’évaluation et sur le barème.

 Une lettre pour rendre compte d’une lecture cursive 4e

Par Claire Delavoye

 Démarche

Au cours d’une séquence incluant notamment le genre épistolaire (Programme du Cycle 4 4e : Dire l’amour par exemple), les élèves ont le choix entre deux lectures cursives. Un questionnaire de compréhension accompagne leur lecture, mais il n’est ni relevé ni évalué.

À tout moment de la séquence, les élèves peuvent demander des explications sur un point du livre à éclaircir. Cette explication n’est pas périphérique : elle donne lieu à une discussion collective, intégrée au cours car pas forcément très longue, et nourrissant l’intérêt pour la thématique étudiée (oeuvre ou groupement de textes) en même temps que la curiosité pour les lectures cursives choisies par les élèves. 

Au terme de l’activité, les élèves ont à rédiger une lettre adressée à un(e) ami(e) afin de lui présenter leur lecture et de donner leur avis sur le livre.
Commentaire

Cet exercice permet d’évaluer la lecture cursive autrement que par un questionnaire et d’associer des types d’écriture différents dans la même évaluation.

  Suggestion de critères d’évaluation

Rédiger une lettre pour rendre compte d’une lecture
Consigne : Rédige une lettre adressée à un(e) ami(e) afin de lui parler de l’œuvre que tu as lue au cours de la séquence (son histoire, ses personnages, son genre, son style, ton avis sur le livre). Tu t’adresseras à ton destinataire dans un registre courant et seras attentif au respect de la présentation de la lettre.

CRITÈRES D’ÉVALUATION :

LECTURE
J’ai rendu compte de ma lecture
J’ai précisé le cadre spatio-temporel
J’ai présenté et caractérisé les personnages
J’ai résumé l’intrigue
Je n’ai rien dévoilé sur le dénouement
J’ai précisé le genre et le style de l’œuvre
J’ai formulé mon avis sur le livre et j’ai justifié mon point de vue par des arguments pertinents
EXPRESSION ÉCRITE
J’ai respecté la mise en forme de la lettre privée
J’ai respecté la situation d’énonciation
J’ai soigné la langue (orthographe, vocabulaire, …)